Je n’aimerai pas être un chien

Un jour alors que je discutais avec des personnes, celles ci me disaient à quel point les chiens avaient la belle vie… Ce à quoi j’ai répondu que je n’étais pas du même avis et que pour ma part je n’aimerai pas me réincarner en chien. Surpris par ma réponse, je vous livre ici mon point de vue.

Je vais exagérer les traits, ce n’est pas le cas pour tous les chiens dans tous les foyers et je vais vous demander ici de vous mettre à la place du chien.

Le chien vit tout d’abord sous notre contrôle permanent : on lui dit quand manger, quoi, quelle quantité, où, dans quel récipient, puis on met les mains dans la gamelle, on lui retire, on lui demande des exos avant de lui donner sa ration… Avez vous tout le temps faim de la même chose, aux même heures et mangez-vous tous les jours la même quantité ? J’en doute. Et bien pour le chien c’est la même chose, son appétit peut fluctuer ainsi que ses envies. Et lorsque vous avez faim, si on vous titillait avec votre assiette quelle serait votre réaction ? (Moi je réagirai plutôt mal, mais je suis un gremlin quand j’ai faim, on ne rigole pas avec ma nourriture !)

Fais pas ci, fais pas ça !

On décide tout le temps de l’heure, du lieu et de la durée des sorties, attaché ou non. En balade les directions à prendre, quand on rentre, quels copains il peut voir ou non, quand, comment et là encore la durée, le lieu… Et ça ne s’arrête pas là ! On décide également de où il doit dormir, où il doit faire ses besoins, ce qu’il a le droit de renifler, avec quoi il peut jouer. Il doit aussi nous attendre bien sagement à la maison sans faire de « bêtises ». On attend de lui qu’il nous obéisse au doigt et à l’œil en toutes circonstances. Parfois on le contraint à recevoir des caresses alors qu’il n’en veut pas à ce moment là ou via telle personne, ou sur cette zone là (imaginez une personne inconnue qui viendrait directement sur vous, vous caresser la tête parce que vous avez une bonne bouille; moi personnellement je n’apprécierai pas trop et ma réaction ne serait pas des plus sympathiques).

On lui impose nos changements de rythmes ou de vie. On l’empêche même d’exprimer des comportements dérangeants pour nous humains mais qui sont tout simplement des comportements normaux pour des canidés. (Ex: creuser, renifler les fesses des congénères…). On bride beaucoup ses comportements instinctifs et naturelles et j’en passe.

Quel genre de chien seriez-vous ?

Alors non personnellement je n’aimerai pas être un chien de famille, et d’ailleurs si j’étais un chien, je serais sûrement terrible ! Qu’en est-il pour vous, vu sous cet angle, voudriez vous d’une telle vie ? Et vous êtes vous déjà demandé quel genre de chien vous seriez ? Attention, je ne prône aucunement ici le fait de ne pas mettre de cadre à nos chiens. Bien sûr qu’on doit leur inculquer des règles à suivre pour évoluer dans notre société et les guider au mieux pour vivre avec nous. Mais je tiens juste à vous montrer d’un autre point de vue (celui des chiens) qu’ils n’ont peut-être pas une vie si rêvée que cela et que celle ci ressemble d’ailleurs fortement à une dictature (ouais rien que ça !) Alors il pourrait être intéressant de s’en rendre compte et d’essayer de leur laisser un peu plus de choix dans leur vie du quotidien.

Quelques idées :
– Laissez lui choisir les directions lors des balades et suivez le (oui même hors sentiers, si physiquement vous le pouvez), cela vous permettra de passer un bon moment de complicité
– S’il veut rester un peu plus longtemps dehors et si vous avez le temps accordez le lui (même 10 min en plus c’est déjà chouette)
– Apprenez à bien lire votre chien et n’hésitez pas à dire aux personnes quand celui-ci ne veut pas être caressé (ça reste un être vivant et non une peluche, tous les chiens n’aiment pas forcément être touchés)
– Et accordez lui tout simplement le droit d’être un peu plus chien

Woufement, 🐾
Océane Canitopia – Éducation Éthique, Moderne

Vous aimez cet article ?

Share on facebook
Partager sur Facebook
Share on twitter
Partager sur Twitter
Share on linkedin
Partager sur Linkedin
Share on email
Envoyer par email

On continue la lecture ?

Ceci est un article coup de gueule car « on en a gros ! ». On l’a tous déjà entendue cette fameuse phrase « oui mais mon chien est gentil ». Je vais être honnête avec vous quand nous vous

Je suis éducateur canin comportementaliste et non ma chienne n’est pas parfaite. Elle ne m’obéit pas au doigt et à l’œil en toutes circonstances. Parfois je lui demande de faire (ou ne PAS faire ) des choses et… elle décide

Sachez tout d’abord que c’est votre chien qui choisi ce qui est une récompense ou non pour lui. Cela peut varier en fonction du moment, du lieu, de son envie à ce moment précis, des stimulus autour etc. Vous aurez